(littéralement parlant)

L’été approchant, les derniers essayages de robes de mariée sur mesure approchent également, avec l’éternelle, mais Ô combien préoccupante question des chaussures de la mariée.Car les derniers réglages d’une robe de mariée sur mesure finissent invariablement par l’ajustement de l’ourlet, et pas d’ajustement sans LA bonne paire de chaussures…Mais quelle est justement la bonne paire de chaussures ?

Petit retour d’expérience partagée avec les mariées des saisons précédentes

Style, couleur, confort, forme, hauteur…. il y a énormément de choix et de possibilités, car heureusement aujourd’hui les futures mariées choisissent leur paire idéale dans une large gamme, et pas seulement dans les chaussures dites « de mariage ». Même si nous en parlons très tôt dans le projet de création de leur robe de mariée, le choix définitif se fait en général assez peu de temps avant la livraison, entre l’avant-dernier et le dernier essayage. Et comme c’est une question qui se pose à chaque fois, voilà quelques conseils et réflexions issus de l’expérience partagée avec mes futures mariées des saisons passées.

Escarpin ou tong ?

TOUT EST PERMIS !! Bien évidemment cela dépend du style de la robe, mais aussi du style du mariage, et surtout du style des mariés ! Aujourd’hui, des stiletto aux tongs, la palette est vaste. Si la robe blanche ou ivoire reste plébiscitée par la majorité des futures mariées, les chaussures et accessoires peuvent être des éléments originaux reflétant la personnalité de la mariée. Ou à l’inverse un élément complétant la tenue mais sachant se faire oublier – y compris au niveau des ampoules !Ce que j’aime : les chaussures un peu inattendues, tout en restant sobre et classe…

Blanc ou couleur ?

Jusqu’à récemment je déconseillais absolument les chaussures blanches, que je trouvais toutes plus moches les unes que les autres (les chaussures dites « de mariage »…), dont le blanc apparaissait toujours terne à côté de la robe, ou encore pire un ton trop clair.
Mais il existe aujourd’hui des collections capsule  » mariage » chez les grandes marques de chaussure qui sont tout à fait réussies, alors c’est une question de feeling !

Certaines opteront pour des couleurs aux tonalités neutres et qui auront l’avantage de pouvoir être reportées par la suite : le taupe, le beige, le gris, le nude, le rose poudré.
Dans la même gamme mais avec un peu de « brillant » le bronze, l’or et l’argent sont des tonalités qui s’accordent très bien avec le blanc ou le crème.
Et bien sûr, si le mariage a un code couleur, et que vous souhaitez le reprendre dans vos accessoires, n’hésitez pas, cela rend votre tenue encore plus unique ! Travaillez-là en dégradé sur vos accessoires, pour un résultat encore plus subtil (corail sur les chaussures, corail foncé sur les ongles, corail orangé pour la pochette par exemple…)

Ce que j’aime : le bronze, que je trouve tellement classe, avec un petit côté rock pour son aspect métallisé ; Les cuirs légèrement scintillants ; et limprimé façon python sur des sandales à talon, pour celles qui osent !

chaussure mariée robe années 20
Les talons

C’est tout d’abord une histoire d’habitude et d’envie. Si vous ne vous êtes jamais sentie à l’aise avec des talons hauts, que votre démarche n’est pas assurée, ne misez pas sur le fait que vous allez vous y faire. Restez vous-même comme pour le reste, et choisissez une jolie chaussure d’été sans trop de talon, et surtout, stable.
Pour celles qui aiment prendre de la hauteur, pensez aux chaussures qui comportent un patin à l’avant, le talon est très haut mais la pente moins raide ! On dit qu’un talon de 8 cm peut être supporté assez longtemps (si la chaussure est confortable), au-delà de 10 cm, difficile de les garder longtemps sans dommage pour vos orteils.
Les futures mariées qui ont investi un lieu champêtre, un cocktail sur pelouse ou un dîner sur la plage penseront assez rapidement à un talon assez large, voire des compensées…

Ce que j’aime : peu importe la hauteur, c’est une jolie courbe qu’il faut !

robe de mariée retro façon grace kelly années 50
Le confort, sans hésiter

« Bien sûr, c’est du bon sens », dira-t-on ! Mais j’ai souvent été confrontée au dilemme confort/style, pour penser qu’il n’est pas inutile de l’affirmer haut et fort ! Des pieds qui ne souffrent pas, vous n’y pensez pas, et puis c’est tout.
On privilégie les chaussures en cuir, qui s’assouplit, on essaye de les mettre de temps en temps pour les « former », dans le mois qui précède le mariage. Un bon cordonnier peut aussi s’occuper de les détendre.
Pour les mariages dans le sud, n’oubliez pas qu’il peut faire très chaud : n’ayez pas peur de montrer vos orteils, optez pour une jolie paire de sandales !
Et rien ne vous empêche de prévoir une paire de chaussures de rechange. Un seul conseil : gardez la même hauteur de talon ! Les robes de mariée bohèmes, fluides, peuvent difficilement se « remonter », comme pour certaines robes plus classiques, c’est pourquoi le réglage de l’ourlet est très important.

chaussures pour la mariée
Merci à toutes mes « mariées » qui m’ont gentiment prêté leurs pieds ! Grâce à elles vous aurez peut-être moins d’ampoules, et l’esprit libre pour profiter pleinement de ces beaux moments